Un outil de travail

La maquette 3D pour l’architecture est une représentation géométrique en 3 dimensions (3D) d’un projet de construction réalisée sur ordinateur.

« On parle parfois d’avatar, d’une préfiguration numérique du bâtiment avant sa construction. »

Source : site internet de l’ordre des architectes

C’est éventuellement le maître d’ouvrage mais surtout le professionnel en charge des travaux qui va en faire la demande selon son besoin.

Il peut être un architecte, un maître d’œuvre, un spécialiste de l’immobilier, un responsable de bureau d’études, un économiste de la construction

Dans cette maquette, différentes informations vont y être décrites et vont évoluer en fonction de l’avancement du projet.

Des bâtiments de toutes catégories

La maquette 3D est un outil au service de l’architecture et de tous les professionnels liés au projet.

Il est possible de modéliser des bâtiments de toutes catégories :

  • bâtiments d’activités : administratifs, commerciaux, hospitaliers, industriels, scolaires, sportifs  …
  • bâtiments d’habitation : logements individuels, collectifs, résidentiels et habitats alternatifs

Lorsqu’un bâtiment est déjà construit, il est tout à fait possible de le reproduire numériquement via des technologies bien spécifiques.

Voir l’article CREATION DE LA MAQUETTE 3D

Mairie

Une maquette à chaque phase d’étude

Idéalement, une maquette 3D devrait être créée dès l’étude d’un projet de construction et évoluer avec l’histoire architecturale du bâtiment.

Phases esquisse et avant-projet

La maquette sert à mieux apprécier la future construction, étudier et simuler certains paramètres tels que dimensionnels, économiques, esthétiques, géographiques, volumétriques …

Les plans 2D ainsi établis vont servir de base à la modélisation qui va suivre l’évolution du cycle de vie du bâtiment.

Elle va permettre de réaliser le dossier d’urbanisme avec ses dimensions, ses façades et son environnement.

Phases projet, exécution et chantier

Par l’ajout de détails techniques et d’annotations utiles aux différents intervenants (maçonnerie, charpente, menuiseries, réseaux …), la maquette va évoluer en précision pour constituer le dossier de consultation des entreprises.

A la fin du chantier, elle devra être mise à jour en fonction des écarts éventuels de construction.

Katem 3D n’intervient pas dans l’établissement des plans de ces phases.

Phase exploitation

 Si les plans DOE (Dossier des Ouvrages Exécutés) et la maquette et ont été mis à jour à la fin du chantier, celle-ci pourra évoluer au fur et à mesure des projets d’agrandissement ou de rénovation.

A défaut, pour modéliser la construction existante, il est nécessaire de la capter par 2 techniques principales : la lasergrammétrie ou la photogrammétrie.

Note : actuellement, il existe encore beaucoup de bâtiments déjà construits sans maquette préalablement constituée. Elle va alors être créée pour ses futures évolutions.